vampire blood banner scene

À propos

Depuis que Twilight et ses vampires scintillants ont envahi les librairies et cinémas, on peut se demander si le vampire n’est pas en phase de passer dans la catégorie des losers de la fiction. Les fans sont nombreux mais les détracteurs le sont encore plus. Et pourtant, si on oublie deux minutes la nouvelle tendance, on se rappellera que les vampires font partie des personnages majeurs de la littérature et du cinéma d’horreur, et même des comédies ; qu’ils ont alimenté les légendes et croyances populaires pendant des siècles, et qu’ils occupent une part très importante dans notre culture. Sans oublier bien sûr tous les vampires légendaire que l’Histoire et la fiction nous ont donné : Lestat, Dracula, Elizabeth Bathory et bien d’autres.

Alors Drops of Vampire Blood, c’est quoi? Un peu de tout. Dur de parler de vampires en se limitant à un support. La littérature, les films, le folklore, dans le monde des vampires tout se croise et s’inspire de son précédent. Chaque auteur, chaque acteur apporte sa petite pierre à l’édifice et le personnage du vampire n’en devient que plus complexe. Plongeons-nous donc dans ce monde sombre qui aime transformer les humains en proie et les prédateurs et gentlemen.

Amanda Hocking – De mon sang – Tome 1

Que ce soit en littérature ou au cinéma, le vampire est « un bon filon », et ce depuis très longtemps. Mais avec Stephenie Meyer et son Twilight, la popularité des canines aiguisées a encore augmentée en touchant particulièrement le public adolescent. Forcément, beaucoup profitent de la vague pour publier des histoires plus que médiocres, et c’est exactement le cas d’Amanda Hocking et de son roman : De mon sang.

stone

L’histoire tourne autour d’Alice, une jeune lycéenne, qui rencontre Jack, un très beau garçon, avec qui elle sympathise rapidement. Jack lui présente sa famille, dont son frère Peter qui la met très mal à l’aise tout en l’attirant et qui semble surtout la détester sans raison apparente. Jack fini par lui révéler le pourquoi du comment de la situation en lui disant que lui et toute sa famille sont des vampires. (et là si vous avez vraiment envie de lire ce livre je vais peut-être vous spoiler un peu, alors passez au paragraphe suivant) Dans le monde d’Amanda Hocking, les vampires ont tous une âme soeur, et c’est leur sang qui les aide à se reconnaître pour qu’ils vivent ensemble et amoureux jusqu’à la fin des temps.

Alors Peter, c’est quoi son problème ? Normalement, cette connection ne se passe qu’entre vampires, mais là dieu sait pourquoi, c’est Peter et Alice qui se retrouvent liés. S’en suit toutes sortes de problèmes existentiels du genre « j’ai envie de te mordre mais j’ai peur de te tuer », « j’ai envie de lui mais qu’est-ce que je le déteste ». Bref, rien qui révolutionnera la littérature vampirique. Amanda Hocking a ensuite probablement voulu pimenter un peu son intrigue en rapprochant Alice et Jack qui commencent à vouloir un peu plus l’un de l’autre que de l’amitié. Seulement voilà, si Jack mord Alice, Peter le sentira sur elle et les tuera tous les deux. Pour la liberté d’aimer qui l’on veut donc, on repassera.

L’impression générale qui ressort du roman est un grand vide dans le scénario : en bref, il ne se passe pas grand chose. Alice passe les trois quarts du livre à faire des allers-retours entre chez elle et les vampires dans la voiture de Jack en ayant des conversations complètement inintéressantes pour le lecteur. Le style de l’auteure est aussi pauvre que son scénario et j’avais l’impression de lire un texte écrit par quelqu’un qui prend la plume pour la première fois et en fait des tonnes en tombant dans les clichés.

door

Quelques minutes avant ce passage, Jack avait aussi réussi à la ramener chez elle pendant qu’elle s’était endormie dans sa voiture, sans lui demander son adresse. Venant d’un mec qu’on vient de rencontrer, c’est tout à fait normal me direz-vous. Encore un chouette exemple à suivre pour toutes les jeunes ado qui vont lire ce livre.

De mon sang est une série en plusieurs tomes, mais ayant déjà lu ce premier opus en diagonale vu le peu d’intérêt du scénario et l’incapacité de l’auteure à écrire correctement, je pense que je m’abstiendrai de lire les prochains volumes.

Catégories

  • La Bibliothèque des Carpates
  • Le Marché de Nosferatu
  • Les Archives du Talamasca
  • Les Collègues de Van Helsing
  • Les Écrans de Sunnydale
  • Les Humeurs de Carmilla
  • Les VIP de Fangtasia
  • Non classé